Comment j’ai passé le CKA

Publié par Anthony DAVID le

Temps de lecture : 4 minutes

Mais tout d’abord, le CKA, c’est quoi ?

Le Certified Kubernetes Administrator a été créé par la CNCF ( Cloud Native Computing Foundation ) en collaboration avec la Linux Foundation.

Cet examen permet de valider les acquis sur l’administration de clusters Kubernetes, dans un environnement en ligne de commande.

Pas de QCM ici, donc difficile de l’avoir avec juste de la chance !

L’examen se déroule sur 2 heures, avec 17 cas pratiques à résoudre, répartis dans les domaines suivants :

 Acte I – Inscription et premières révisions

L’idée émerge en novembre 2019 au sein de la Team SRE de vouloir passer le CKA, d’une part pour valider les acquis sur notre production et se lancer un vrai challenge, et d’autre part parce que le CKA, c’est quand même la classe !

Je me lance donc dans cette aventure avec 3 autres collègues SRE, et nous nous inscrivons en décembre. Une fois l’inscription effectuée, nous disposons d’un an pour passer la certification, avec possibilité d’un second passage gratuit dans le cas d’un échec.

En janvier, on se motive, c’est parti pour des révisions en groupe en se basant sur l’apprentissage en ligne des fondamentaux de Kubernetes, fourni par la Linux Foundation.

On essaie de se garder tous les mardis et jeudis midi pour les révisions, mais la motivation retombe (très) vite, aucune date n’est posée pour le passage de l’examen, on se laisse très vite absorber par tout sauf réviser !!

L’hibernation de l’hiver commence, puis le printemps arrive, avec les joies du confinement forcé par le Covid 19 …

Acte II – Secondes révisions

La fin de l’été nous rappelle, tel le mal de tête un lendemain de fête, à cet examen où nous sommes inscrits, mais n’avons toujours pas avancé !!

Et si on posait une vraie date de passage pour avancer ? ( Et surtout l’examen n’est valable que jusqu’à décembre 2020, ne perdons plus de temps )

En septembre 2020, le CKA change de format, passe sur une durée de 2h au lieu de 3h et s’axe beaucoup plus sur l’administration d’un cluster Kubernetes.

Il est temps de se lancer, nous sommes donc 3 à choisir la date du vendredi 16 octobre 2020 pour le passage de la certification.

C’est parti pour de vraies soirées de révisions, chacun de notre côté, beaucoup plus efficaces que les révisions en groupe du début d’année.

Pour ma part, je me suis plongé sur le e-learning fourni par la linux foundation, mais arrivé à 50% de lecture, j’avais une sensation d’être perdu.

J’ai donc en parallèle utilisé la formation Udemy ainsi que les exercices pratiques associés sur KodeKloud pour le CKA, qui m’ont permis de démystifier plusieurs concepts qui me semblaient vraiment flous dans la théorie ( Oui je parle de toi notamment ‘specific scheduler‘ ! ).

Après un bon mois de pratique et de révision, la date approche, le stress monte … Et si j’avais oublié de voir certaines parties d’administration Kubernetes ? Et si ce que je pense savoir n’est qu’une illusion ? Et si les chats étaient en fait nos maîtres et avaient trouvé un moyen de nous contrôler tous ?

Acte III – L’examen

L’environnement pour le passage de l’examen est soumis à quelques règles strictes :

  • Avoir un bureau vide de tout objet électronique, papiers, crayons …
  • Être dans une pièce isolée, sans fenêtre derrière soi
  • Ne pas avoir de décoration aux murs
  • Ne pas parler, bouger les lèvres, cacher sa bouche pendant l’examen
  • Toujours être visible dans la webcam

Il faut s’y préparer la veille, ca serait une très mauvaise idée de ranger son bureau juste avant l’examen.

Après une courte nuit, il va falloir y aller… l’heure approche !

8h45 : C’est parti, connexion au portail de la linux foundation, et on lance l’examen.

Et puis .. j’attends ! 5 minutes … 10 minutes … Mais que fait l’examinateur ? 

Ah ! une popup de conversation ! Bon il peut me voir et m’entendre, mais je ne le vois pas, c’est un peu perturbant, mais allons-y.

Il m’annonce les consignes, me demande de visualiser mon environnement en faisant découvrir via ma webcam mon bureau, mes murs, sous mon bureau, bref partout autour de moi. Une fois tout en place, je me lance : 17 questions à répondre, et elles sont pas si vite répondues.

2h plus tard … c’est fini … enfin le stress descend.

La fausse bonne idée, c’était de passer le CKA un vendredi : il va falloir patienter tout le week-end pour avoir les résultats ! Ca va être long…

Lundi soir, 17h45, réception des résultats : C’est réussi ! 

Ça mérite bien l’apéro, les 2 collègues l’ayant passé le même jour que moi l’ont aussi réussi ! Plus que notre dernier collègue à passer, date prévue début novembre 2020 pour lui, nous croisons les doigts pour lui.

Bravo à nous !!

Catégories : Team RCA

Anthony DAVID

Practice leader - Lead SRE - Facilitateur - Libérateur d'expression - Chef de l'humour - Killer Director - Mister Météo MEG 2019/2020 - Mannequin Fashion Week de Noël